NEWS

Image de l'article Rencontre : Marion Guichard, marraine de l'édition #12 et co-fondatrice Chemlys
> 15.09.2022

Rencontre : Marion Guichard, marraine de l'édition #12 et co-fondatrice Chemlys

Nom : GUICHARD

Prénom : Marion

Emploi : Co-Fondatrice de la société Chemlys / Marraine de la promotion #12 LSU

Fondée en 2017 par Marion Guichard et deux associés, Chemlys est une PME basée à Vénissieux, son activité principale est la commercialisation d'analyseurs de gaz pour la chimie, la recherche et l'industrie. Les applications de ces analyseurs sont relativement vastes. 


Chemlys en quelques mots 

Chemlys conçoit des solutions d’analyses de gaz complètes pour ses clients intégrant notamment le prélèvement, le transport et le conditionnement de l’échantillon avant l’analyse, l’analyseur et les solutions d’exploitation des données obtenues. Nous travaillons avec des partenaires fabricants d’analyseurs dans le monde entier bien que nous essayons au maximum de sélectionner des fournisseurs locaux dès que possible.


Quel est votre parcours avant Chemlys ? 

J’ai fait des études en chimie analytique, dans le domaine des sciences criminelles. 

Un début de carrière en technico-commercial, puis rapidement dans une PME sur le même type d’activité que Chemlys, où j’ai d’ailleurs rencontré mes futurs associés. 

Suite à une réorientation stratégique de notre ancienne entreprise, et afin de continuer à travailler sur notre centre d’intérêt commun, nous avons décidé, avec mes collègues, de fonder Chemlys. 

Nous avons tous les trois un tempérament actif. On aime tout ce qui touche à la stratégie et au développement d'entreprise. Grâce à notre cohésion et notre complémentarité, on se sentait bien armé pour s’associer. Après un certain temps de réflexion, c’est devenu une évidence : si on ne le faisait pas, quelqu'un d’autre le ferait à notre place.


Quels ont été les premiers pas de l’entreprise ? 

On a commencé en mettant des chiffres sur un tableau, puis pour être plus concret, j’ai fait la formation “5 jours pour entreprendre” à la CCI. Nous avons dû beaucoup mobiliser notre réseau et notre entourage pour avoir des informations, notamment pour préparer nos premiers rendez-vous (comptables, partenaires, etc). 

Une fois ce point consolidé, il a fallu chercher un lieu, c’est alors que nous sommes tombés sur une pépinière d’entreprises à Saint-Fons. 

De prime abord, la localisation n’était pas un avantage, puis lors du premier rendez-vous nous avons été séduit par le lieu, les possibilités et les perspectives de cette pépinière. Finalement, nous y sommes restés 3 ans ce qui a été une réelle plus-value. 

Nous avons déménagé en janvier 2020 dans des locaux plus grands et plus adaptés à Vénissieux. Aujourd’hui, Chemlys est composée de 10 salariés et de deux stagiaires.


Comment avez-vous décidé de vous lancer à plusieurs ? 

Notre force est justement de travailler ensemble. Étant anciens collègues, nous avons l’habitude de travailler en équipe. Nous sommes complémentaires, nous partageons la même vision d’entreprise et les mêmes idées de développement. On se rend compte qu'à trois nous sommes efficaces et rapides. Un avantage également d'être à trois est d’avoir plus de ressources pour se répartir la charge de travail. 


Quelles ont été les difficultés ? 

Je ne sais pas si on peut vraiment parler de difficultés, l’entrepreneuriat a été une révélation puisque nous sommes en constant apprentissage.  

Nous avons dû nous pencher sur tout un tas de domaines qu’on connaissait déjà un peu et que nous avons approfondi. Ce qui est génial, c’est que dans une PME tout le monde est polyvalent et effectue différentes tâches. 

Nous avions déjà l’habitude de mener à bien des projets en matière de délai, de budget,etc... 

Dans un premier temps nous pouvons dire que nous maîtrisions bien la partie opérationnelle. Nous sommes ensuite montés en compétences sur les autres domaines nécessaires à la gestion d’entreprise, tels que la comptabilité, le juridique, la sensibilisation aux engagements contractuels avec les fournisseurs, les clients, etc... 

Puis, plus rapidement que prévu, nous avons appris la gestion RH, le commerce international avec les problématiques de douanes et de fiscalité lorsque nous y avons été confrontés. 



Qu’est ce que l’aventure entrepreneuriale vous apporte ? 

C’est un réel épanouissement.  On peut réaliser plusieurs métiers dans la journée. Nous avons les tenants et les aboutissants :  on peut décider de nos actions et assumer les conséquences. Globalement on est moteur des directions dans lesquelles on veut aller. 

Le fait d’apprendre vite dans plein de domaines, auxquels on n’aurait jamais pensé, c’est une vraie plus-value. 

La diversité d'interlocuteurs que l’on peut avoir, le réseau que l’on développe, nos relations avec nos clients, fournisseurs, partenaires, la métropole et le territoire, c'est une vraie richesse. 

Plus on en fait, plus on a envie d’en faire et ça donne une énergie dingue !


Est-ce que vous vous êtes fait accompagner ? 

On a la chance, en France, de bénéficier d’un écosystème favorable à la création d’entreprise. 

Dans le cadre de la pépinière on a bénéficié d’un accompagnement individuel et collectif. Principalement sur les notions de comptabilité, d’accompagnement RH et d’une formation post pépinière afin de trouver le nouveau lieu et définir le cahier des charges. 

En sortant de la pépinière, on a été sélectionné pour intégrer le programme Pépite de la Métropole. On a bénéficié d’un accompagnement durant deux ans. 

On a réalisé un audit global de l’entreprise afin d'identifier ce qui nous permettrait ensuite de passer des caps.  Le premier était l’ouverture internationale, qui nous a permis d’ouvrir une filiale en suisse. 

Et le second sujet sur lequel on a été accompagné était la mise en place d’une stratégie RSE. 

C’est une vraie chance de pouvoir être accompagné et ainsi enrichir son réseau. 


Avez-vous des secrets de motivation ?

Ce qui me motive le plus dans l’aventure entrepreneuriale c’est ce sentiment de liberté et d’apprentissage constant. C’est également extrêmement galvanisant de voir nos clients, partenaires et salariés satisfaits. 


Avez-vous des conseils à donner à la promo Lyon Start Up ?

Utilisez au maximum toutes les ressources qui vont vous être proposées. Faites des rencontres, étoffez votre réseau. Exercez-vous souvent à pitcher et à adapter votre discours en fonction de vos interlocuteurs . 


Vivez l’aventure Lyon Start Up à fond !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser
> 21.04.2022

French Tech One reprend le déploiement de Lyon Start Up

> 27.10.2022

Les chroniques de Lyon Start Up x Bref Eco : Odicéo, des entrepreneurs au service d'autres entrepreneurs